Investissement immobilier : bien comprendre le fonctionnement de la loi Pinel

Investissement immobilier

Publié le : 09 janvier 20204 mins de lecture

Voulez-vous faire un peu d’économie ? Êtes-vous un contribuable français ? Sachez qu’il existe une loi appelée la loi Pinel. Cette loi permet de réduire vos impôts. Crée en 2014, la loi pinel est toujours en vigueur en 2020. Pour vous donner une opinion précise sur ce dispositif, zoom sur le fonctionnement du dispositif pinel.

Dispositif pinel : comment ça marche ?

Les propriétaires de biens immobiliers neufs destinés à la location sont les bénéficiaires de la législation dite loi pinel. L’investissement pinel permet de devenir propriétaire tout en gagnant une réduction d’impôts. Chosir pinel, est également une bonne option pour constituer votre propre patrimoine. Votre retraite et votre succession sont assurées. Car l’investissement pinel est un investissement dans la pierre, un placement sûr. Quelles sont les étapes fondamentales de cet investissement ? Pour bénéficier d’une réduction fiscale, achetez un bien immobilier neuf. Mettez le logement en location pendant au moins 6 ans. À la fin de la période, vous avez le choix entre : la revente, garder votre bien, ou continuer à le louer. Pour plus de détails, rendez-vous sur ce site.

La loi de Pinel :  les conditions

Pour profiter des avantages de l’investissement selon la loi pinel, quelques conditions sont à respecter. Il est essentiel que le bien immobilier soit du neuf. L’un des critères les plus importants est également l’emplacement du bien immobilier. Sachez que l’investissement pinel ne s’applique pas dans tout l’hexagone. Afin de tirer des profits grâce à la legislation loi pinel, achetez un bien immobilier : dans les grandes métropoles de provinces, dans la région parisienne et ainsi que dans des communes avec des habitants plus de 250000. À qui louer la maison ou l’appartement ? Vous pouvez louer le logement à des locataires ou à vos proches. Si vous voulez louer votre logement à votre famille, cette dernière ne doit pas figurer dans votre foyer fiscal. Si vous avez choisi l’autre option, les locataires doivent avoir un revenu inférieur ou égal à certains plafonds des revenus, représentant au minimum trois fois le loyer. Par exemple, pour un logement se situant à Montpellier, le revenu des locataires ne doit pas dépasser 57.146 euros nets par an.

Calcul loyer Pinel et de la réduction d’impôts

Avant de mettre le logement en location, il est fortement conseillé de faire un calcul précis du loyer en loi pinel. Le calcul pinel se fait en fonction de la surface habitable ou utile du bien immobilier, le coefficient multiplicateur de zone et le plafond de loyer. Toutefois, faites attention les charges locatives ne sont pas requises pour le calcul du loyer dans le cadre du dispositif pinel. À quoi correspond le coefficient multiplicateur ? C’est la somme de (0,7 + 19) divisée par la surface du logement. En général, ce coefficient est fixé par l’État. Pour un calcul pinel précis, il est à noter que dans le calcul de la surface utile du logement quelques éléments ne sont pas pris en compte, comme : les murs, les portes, les fenêtres, et les escaliers. La surface utile est la zone habitable + la moitié des parties annexes. Ces dernières comprennent les terrasses et les loggias. Vous avez tous les données. Il suffit d’appliquer la formule de pinel :  plafond de loyer * coefficient multiplicateur * surface utile. Et comment calculer la réduction d’impôts en pinel ? L’économie d’impôts varie selon la durée d’engagement. Pour un engagement de 6 ans, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 12 % de la valeur de l’investissement et pour un investissement de 12 ans vous obtiendrez jusqu’à 21 %. Le taux de votre réduction fiscale dépend également de votre revenu annuel, de votre situation familiale et du nombre d’enfants à charge.

Plan du site