Réduire ses impôts grâce aux travaux de calorifugeage

Réduire ses impôts grâce aux travaux de calorifugeage

Publié le : 20 septembre 20238 mins de lecture

Au sein d’une copropriété, les charges représentent un coût non-négligeable. Pour les diminuer, le plus efficace reste d’effectuer des travaux de rénovations énergétiques. En effet, isoler un immeuble permet de gaspiller moins de chaleur et, ainsi, de réduire de manière importante la facture énergétique de l’ensemble des locataires. Mais par quels travaux de rénovation commencer ? Lesquels offrent le meilleur rapport qualité/dépense ? Pas de mystère, la réponse est le calorifugeage des canalisations. Une opération qui permet, en plus, de réduire ses impôts.

Calorifugeage : pourquoi isoler ses canalisations ?

Pour ceux qui l’ignoreraient, le calorifugeage consiste à recouvrir de matière isolante la tuyauterie d’un logement. En effet, dans certaines habitations, notamment les immeubles, les canalisations sont parfois très éloignées des sources de chaleur. Conséquence, l’eau qui transite par ces tuyaux met beaucoup plus de temps à chauffer, ce qui entraîne du gaspillage et, bien souvent, une surconsommation d’énergie. Pour éviter cela, il faut faire appel à un professionnel reconnu de l’isolation. Un moyen de profiter d’une expertise tout en ayant accès à la prime énergie. Un investissement directement rentable, en somme.

 

 

À lire en complément : Qui peut bénéficier des primes énergie ?

Les avantages environnementaux du calorifugeage

Le calorifugeage est le processus d’isolation thermique des composants de votre maison pour réduire les pertes de chaleur. Cela inclut l’isolation des tuyaux, des conduits de ventilation et des réservoirs d’eau chaude. Le calorifugeage empêche la chaleur de s’échapper de ces composants, ce qui permet de maintenir des températures stables à l’intérieur, réduisant ainsi la nécessité de chauffer davantage la maison.

Réduction de la Consommation d’Énergie

En maintenant la chaleur là où elle est nécessaire, le calorifugeage réduit la consommation d’énergie nécessaire pour chauffer votre maison. Moins d’énergie utilisée signifie moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Diminution de l’Impact Carbone

Moins d’émissions de gaz à effet de serre contribuent à la lutte contre le changement climatique en réduisant l’empreinte carbone de votre maison.

À consulter aussi : Comment réduire ses impôts grâce à l'isolation des combles ?

Les aides disponibles pour les travaux de performance énergétique

Les opérations de calorifugeage sont éligibles aux certificats d’économies d’énergie (CEE). Cela signifie qu’elles peuvent être financées par la prime énergie, comme dit précédemment. La seule obligation est de faire appel à un professionnel reconnu garant environnement (RGE) pour l’opération. Mais ce n’est pas tout, les locataires de l’immeuble peuvent également bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). On parle ici de plus de 30 % du montant des dépenses réalisées dont les intérêts seront pris en charge par l’État. Mais depuis début 2019, ce crédit est versé sous forme de prime travaux. Un moyen de réduire ses charges en même temps que son impact sur l’environnement. Un contrat gagnant-gagnant. Voici plus en détail les principales aides disponibles pour les travaux de calorifugeage et comment en tirer le meilleur parti.

Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Le CITE est une incitation fiscale majeure pour les travaux de rénovation énergétique, y compris le calorifugeage. Voici ce que vous devez savoir :

  • Nature de l’Aide : Le CITE permet de bénéficier d’un crédit d’impôt, ce qui signifie que vous pouvez déduire une partie de vos dépenses de travaux de votre impôt sur le revenu.
  • Montant de la Réduction : Le montant de la réduction d’impôt dépend de la nature de la dépense. Il peut atteindre jusqu’à 75 % de la dépense éligible.

Réduction de la TVA

En plus du CITE, les travaux de calorifugeage peuvent donner droit à une réduction de la TVA. Cette réduction peut alléger considérablement le coût des travaux et les rendre plus accessibles.

Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Les professionnels en charge des travaux de calorifugeage peuvent bénéficier de la prime CEE (certificats d’économies d’énergie). Cette prime représente une forme de récompense pour les efforts en matière d’efficacité énergétique et peut contribuer significativement à la rentabilité des travaux.

 

 

Prime Énergie

La prime énergie est une aide financière accordée aux particuliers pour les travaux de rénovation énergétique, y compris le calorifugeage. Elle vise à encourager les propriétaires à investir dans des améliorations énergétiques pour leurs habitations.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide polyvalente destinée aux propriétaires occupants, aux bailleurs et aux copropriétés. Elle couvre une variété de travaux de rénovation énergétique, y compris le calorifugeage. Cette aide vise à rendre les rénovations énergétiques plus accessibles à un large public.

 

 

Éco-Prêt à Taux Zéro (Éco-PTZ)

L’Éco-PTZ est un prêt sans intérêt conçu pour financer des travaux de rénovation énergétique, y compris le calorifugeage. Il s’agit d’une option intéressante pour ceux qui souhaitent entreprendre des projets de rénovation sans alourdir leur charge financière.

Les autres travaux d’isolation pour les bâtiments financés par des aides

Évidemment, le calorifugeage des canalisations, s’il permet de consommer moins d’énergie, n’est pas le seul aménagement énergétique que l’on peut effectuer. On peut aussi isoler les fenêtres et ouvertures, ainsi que les murs, et surtout, la toiture et les combles du bâtiment. Bien sûr, ces opérations représentent un investissement conséquent, mais il peut être, lui aussi, pris en charge par l’État. En effet, les Pouvoirs publics prennent très à cœur les problématiques liées au développement durable, ils offrent donc différentes primes et subventions intéressantes en plus du CITE. On peut citer l’Eco-prêt à taux zéro qui permet de financer un ensemble cohérent de travaux de performance énergétique. Ces derniers doivent être effectués sur les parties communes de la copropriété pour être éligibles. En revanche, seuls les copropriétaires des appartements considérés comme résidences principales peuvent en profiter. Pour rénover un bâtiment, les copropriétaires peuvent également bénéficier de l’aide du programme « Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Mais ces aides sont destinées seulement aux copropriétés en difficulté. Cela signifie que le gain énergétique potentiel des travaux d’isolation et de performance doit être d’au moins 30 %.

 

logo anah

 

Il existe plusieurs travaux d’isolation pour les bâtiments qui peuvent être financés par des aides. Voici les principaux :

  • Isolation des combles
  • Isolation des murs
  • Isolation des planchers
  • Remplacement des fenêtres

Le calorifugeage des canalisations est donc indispensable pour améliorer le confort thermique et faire des économies d’énergie. Mais ce n’est qu’un premier pas vers l’optimisation énergétique du parc immobilier français. Un investissement sur le long terme qui permet, en plus, de profiter d’importantes aides mises à disposition par l’État. Alors, pourquoi ne pas en profiter dès maintenant ?

Plan du site