Qui peut bénéficier des certificats d’économies d’énergie ?

ertificats économies d'énergie

Publié le : 18 décembre 20184 mins de lecture

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a lancé un panel de mesures qui ont pour objectif majeur de réduire l’empreinte carbone des habitats. Ces réductions de consommation d’énergie sont constatables après la réalisation de travaux de rénovation de biens anciens ou lors de constructions neuves selon les normes en vigueur par des professionnels ayant des certificats d’économie d’énergie.

Définition d’un Certificat d’Economie d’Energie

Un CEE est un bien meuble dit immatériel (qui n’a pas de forme physique) qui prend acte après une inscription sur le registre national. Les termes de ce certificat sont négociables en fonction du des règles du droit commercial en vigueur. Un certificat d’économie d’énergie se calcule en KW/h dit cumac c’est-à-dire du volume de KW cumulé et actualisé sur la durée de vie de l’élément qui a engendré une économie d’énergie. En termes plus simples ce label est décerné pour valoriser la réalisation de travaux conduisant à une amélioration du bilan thermique d’un bâtiment. Une isolation des combles incarne parfaitement le type de projet concerné par un CEE. Des sites comme larenovationpourtous-sudouest.fr proposent un accompagnement complet pour mener à bien cette initiative. Le fondement de la dynamique gouvernementale est d’inciter positivement la réduction des factures d’énergie.

Qui en sont les bénéficiaires ?

Deux grands acteurs de l’énergie sont concernés directement. Tout d’abord les fournisseurs qui sont appelés les obligés. Chacun d’entre eux est sollicité pour une communication large auprès de l’ensemble de sa clientèle afin d’augmenter l’entreprise de rénovation thermique chez les professionnels ou les particuliers. Meilleurs sont leurs résultats, meilleurs sont les obtentions de CEE. L’autre famille concernée (nommée non-obligé) sont les collectivités pour leurs actions positives globales sur l’environnement et les organismes de logements. Un principe identique est appliqué : plus le nombre de travaux de rénovation (isolation de combles par exemple) est grand, plus le nombre de CEE le sera en conséquence. L’avantage majeur, dont profitent ses deux moteurs de la transition écologique, est l’image gratifiante auprès du public dont ils bénéficient. Les autres rouages – artisans RGE, particuliers – se tournent beaucoup plus facilement vers un bénéficiaire fortement impliqué dans la démarche.

Les bénéfices des Certificats d’Economie d’Energie

Isoler les combles est une initiative incontournable dans une rénovation thermique. Cela peut vite devenir très onéreux. Un fournisseur est tenu d’obtenir un nombre minimum de CEE. C’est pourquoi il est invité à inciter et à soutenir ce genre de travaux de rénovation. Il est question d’un partenariat win-win entre tous les acteurs du système. Un détenteur de CEE accompagne, conseille et redirige une entreprise ou un particulier vers les professionnels du bâtiment qui réaliseront une isolation de combles ou autres mises en œuvre tout en donnant accès à toutes les subventions et crédits d’impôts selon les lois en vigueur. Ainsi cette même société pourra décerner un CEE supplémentaire au bénéficiaire. Les personnes ayant réalisé les travaux paient moins cher et profitent d’une baisse de leur facture d’énergie.

Plan du site