Payer moins d’impôts en réalisant des travaux de rénovation thermique de son habitat

rénovation thermique

Publié le : 17 janvier 20194 mins de lecture

Si les travaux de rénovation énergétique sont aussi intéressants, c’est parce qu’ils peuvent être financés par des aides de l’État, notamment grâce au crédit d’impôt. Vous pouvez en bénéficier quel que soit votre niveau d’imposition, à condition de respecter certains critères d’attribution.

Qu’est-ce que le CITE ?

Le CITE, ou Crédit d’Impôt pour la Transition énergétique, est une solution pour déduire le montant de vos travaux de rénovation énergétique de votre impôt sur le revenu. Il a été mis en place afin d’inciter les ménages à améliorer la performance thermique de leur logement pour faire des économies d’énergie et mieux préserver l’environnement.

De nombreux travaux permettant d’améliorer votre logement sont éligibles au CITE. Par exemple, si vous souhaitez faire une isolation des combles perdus ou changer vos fenêtres pour y mettre du double vitrage, vous pouvez déduire entre 15 % et 30 % de la somme des travaux de votre impôt sur le revenu. De nombreux autres travaux sont éligibles au crédit d’impôt mais si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes manières d’isoler ses combles et de bénéficier d’une déduction des impôts, cliquez ici.

À lire en complément : Diminuer ses impôts grâce aux rénovations énergétiques

Qui est éligible au CITE ?

Tout particulier imposable peut être éligible au crédit d’impôt sous certaines conditions. Pour faire une demande de crédit d’impôt, votre statut dans le logement n’a pas d’importance : vous pouvez être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Si vous habitez dans un logement collectif, les travaux peuvent aussi bien porter sur votre habitation que sur les parties communes comme dans le cas d’une isolation de toiture ou de calorifugeage des tuyaux.

Attention toutefois, le logement pour lequel vous demandez un crédit d’impôt pour une rénovation énergétique doit être votre habitation principale et avoir été achevé depuis plus de deux ans. Il doit également être situé en France, c’est-à-dire dans les départements métropolitains ou d’outre-mer. Pour les départements d’outre-mer, certaines dépenses éligibles ont été modifiées, n’hésitez pas à vous renseigner sur les différentes possibilités.

À consulter aussi : Réduire ses impôts grâce aux travaux de calorifugeage

Quels critères faut-il respecter ?

Vous pouvez faire une demande de crédit d’impôt quel que soit votre niveau d’imposition. Si le montant du CITE est plus élevé que votre impôt, l’État vous reverse le trop-plein à titre de prime. Attention toutefois, vous devez respecter des critères stricts lors de l’exécution des travaux et faire particulièrement attention à l’entreprise que vous allez choisir pour votre rénovation énergétique.

Avant de signer le moindre devis pour l’isolation des combles aménagés, isolation des murs ou changement des fenêtres, assurez-vous que vous faites appel à un artisan RGE. Ce label garantit que les ouvriers qui sont intervenus sur le chantier ont reçu des formations aux différentes techniques d’isolation. C’est une garantie qui vous permettra d’obtenir un crédit d’impôt. Conservez bien toutes les factures et assurez-vous que la certification RGE de l’artisan est valable pendant toute la durée des travaux.

Plan du site